Géothermie horizontale

Ce système est le plus courant et le plus facile à installer. Un réseau horizontal de capteurs (fluide circulant dans un circuit hermétique) est disposé en serpentins dans le sol, entre 50 et 70 cm de profondeur (position hors gel). Il transfère la chaleur de la terre vers le générateur. Pour une maison de 100 m², il faut compter environ 150 m² de surface (lorsque le fluide caloporteur est en détente directe) et prévoir 200 m² pour un captage en eau glycolée).

L’installation géothermique comporte deux éléments majeurs :

  • des capteurs, placés dans le sol pour recueillir l’énergie de la terre ;
  • un générateur : la Pompe à chaleur qui va permettre par un jeu de compression et de détente d’un fluide intermédiaire, d’exploiter les calories recueillies pour les transformer en chaleur grâce au compresseur de la pompe à chaleur géothermique.

Avantages:
ils résident dans le fait de capter directement la chaleur donc d’avoir un coefficient de performance saisonnier correct (3,7) car la terre soit une source de chaleur stable et donc ne nécessite aucun appoint pour compenser le besoin thermique.
La Géothermie horizontale a prouvé ces dernières années qu’elle présentait la solution idéale pour les maisons individuelles neuves disposant d´un terrain suffisant pour l´installation de capteurs horizontaux. Sa simplicité et sa rapidité d´installation, son aspect très esthétique et son prix en font un produit phare (surtout si le terrassement est couplé à celui de la construction).

Unique inconvénient:
nécessité de posséder un terrain suffisant pour les capteurs.

© Copyright 2015 Energiededemain.com. Réalisation du site : Agence de communication ARTEMYA.